La pleurote

Pleurotus Ostreatus

Pleurote

Pleurote en forme d’huître

La plus classique des pleurotes, la « grise » est très reconnaissable avec ses grappes de champignons en formes d’oreilles ou d’huîtres.

Elle pousse naturellement dans nos contrées sur les feuillus et sa couleur varie en réalité du crème au gris très sombre en fonction des conditions (lumière, température…).

Très appréciée car d’excellente qualité gustative, elle est actuellement largement cultivée (troisième plus important champignon cultivé à des fins alimentaires).

Très peu calorique, ses propriétés nutritionnelles sont tout aussi recherchées (vitamines B, D, voir bas de page).

Culture de pleurote
Conservation :

La pleurote est très sensible, elle ne se conserve que quelques jours. Conservez-la au réfrigérateur mais sans la dessécher (attention au froid ventilé), mais ne pas la tremper dans l’eau non plus. Eviter de la placer à côté d’aliments odorants car elle prendrait l’odeur.

Idées recettes :

Enlever la base du pied des pleurotes.

La pleurote se cuisine souvent classiquement sautée à la poêle. Faire d’abord « suer » le champignon puis cuisez sauté, poêlé, braisé… Notez que les pieds mettent plus de temps à cuire.

Quiche aux pleurotes
Quiche aux jambon, pleurotes, chou kale, orties et fromage
Yakisoba
Yakisoba aux pleurotes, chou kale et dinde
Informations nutritionnelles :

Source alimentation-et-nutrition.fr 

Valeurs pour 100g :

21 kcalories

Analyse nutritionnelle pleurote
Analyse nutritionnelle pleurote